PROBLÈMES CUTANÉES LIÉES À LA GROSSESSE

  

 

De nombreuses modifications physiologiques se déroulent lors de la grossesse, telles que des modifications hormonales (sécrétion augmentée d’œstrogène, de progestérone…..). Ces modifications hormonales ont des répercussions directes sur la peau et sont originaires des dermatoses liées à la grossesse.-Ces modifications hormonales vont entrainer des modifications pigmentaires (linéa nigra, pigmentation ombilicale, periaréolaire, mammelonaire), vasculaires (angiomes stellaires, télangiectasies, varices…), la modification des neavus (modification de la taille et/ou de la couleur), l’apparition de vergetures au niveau de la peau, mais aussi l’apparition d’œdèmes, d’acné….-Certaines maladies auto-immunes peuvent être induites ou aggravées par la grossesse : Lupus, psoriasis, porphyries, dermatomyosites.-Il existe certaines dermatoses spécifiques à la grossesse : La cholestase intra-hépatique, la pemphigoide gestationis, les dermatoses polymorphes et l’eczéma atopique de la grossesse.-La cholestase intra-hépatique : Se manifeste par un prurit isolé disséminé sans lésion cutanée ou avec excoriations. Le bilan hépatique est perturbé. Cette cholestase entraine des risques fœtaux (30% de prématurité et environ 3% de mortalité périnatale) et maternels (hémorragie de la délivrance).-La pemphigoide gestationis : maladie cutanée auto-immune (des anticorps maternels développés contre le placenta auraient une réaction croisée contre certains éléments de la jonction dermo-hypodermique).La maladie apparait en général vers le 2eme ou le 3eme trimestre de grossesse, la maladie a de fortes chances de récidiver de manière plus précoce et plus intense lors des grossesses ultérieures.La PG se manifeste généralement par un début en péri ombilical puis une dissémination. Les lésions retrouvées sont des papules, vésicules, plaques et bulles accompagnées d’un prurit (démangeaison) constant et intense.Le diagnostic repose sur la biopsie cutanée.La maladie s’aggrave en général en post puerpéral pour finalement disparaitre en quelques mois. Les principaux risques fœtaux sont une augmentation de la prématurité et de la nécessité de pratiquer une césarienne.Le traitement repose sur les antihistaminiques et les corticoïdes ce qui contre indique l’allaitement.La contraception oestro-progestative est de même contre indiquée.-Dermatoses polymorphes de la grossesse : Débute en général au 3eme trimestre de grossesse, concerne surtout la primipare, la récidive ultérieure n’est pas de règle et il n’existe pas de morbi-mortlité fœto-maternelle.Les lésions sont en général des placards urticariens, des plaques et des vésicules débutants à l’abdomen.Le diagnostic repose sur la biopsie cutanée et le traitement se fait par dermocorticoïdes et antihistaminiques.